Soigner son couple avec les accords Toltèques au quotidien

les 4 accords toltèques

Une piste à suivre pour un couple en bonne entente, enfin ?

Être en accord avec soi et l’autre. Pouvoir communiquer harmonieusement avec lui tout en éliminant les pensées ou gestes parasites. C’est ce que je vous invite à vivre en vous inspirant de ces accords Toltèques.

Qu’est ce que les accords Toltèques ?

Pour faire simple, ce sont 4 axes de conduite qui, pour peu que nous les appliquions, vont nous alléger la fameuse charge mentale en nous évitant de ruminer sans cesse sur nos actes posés ou nos actes manqués. Transmis par les ancêtres des Mexicains (les Toltèques) via la voix contemporaine de Miguel Ruiz, neurologue devenu chaman suite à une expérience de mort imminente en 1970, cette sagesse se doit d’être appliquée à la vie entière des individus.

Quels sont les accords toltèques ?

Dédiés au couple, ces 4 accords pourraient être le GPS d’une bonne conduite amoureuse nettoyée de tout comportement saboteur, malheureux, parasite ou épuisant. En effet, que proposent-ils ?

1. Ayez une parole impeccable :

« Parlez avec intégrité. Ne dites que ce que vous pensez vraiment. Évitez d’utiliser la parole contre vous-même ou pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour ».

Pour vos échanges avec votre compagne ou votre compagnon, cela signifie dire « Oui cette couleur te va bien » seulement si on le pense et non pas pour faire plaisir. À l’inverse cela ne veut pas dire qu’il faut lui asséner un méchant « Tu es ridicule comme ça ! » juste parce qu’on le pense. Il convient en effet, de garder en tête que la parole est un outil qui peut construire ou détruire.

Cela revient aussi à bannir les « Je suis nul(e) ou tu es nul(e) » et toute autre phrase discriminante pour vous ou même votre couple lui-même ! Cessez donc les formules internes ou externes du type « On ne fait jamais rien ensemble » « On n’est pas assez fun » « On n’a rien à faire ensemble » : la médisance qui finit par tout corroder c’est terminé ! Gardez votre salive et votre énergie pour parler de vous, de votre compagne ou de votre compagnon, de votre couple de manière uniquement POSITIVE !

En un mot votre parole dans votre couple se doit d’être libérée de tout artifice qui la falsifie et de toute méchanceté envers vous comme envers l’autre. Elle est là pour véhiculer une vérité positive. Ce doit être votre unique repère la concernant.

2. N’en faites jamais une affaire personnelle :

« Vous n’êtes pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité et de leur propre rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre les opinions et les actes d’autrui, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles ».

Fort de ce constat, vous saurez à présent garder la tête froide en n’importe quelle situation dans votre couple, n’allant ni dans un excès de confiance, ni dans un accès de désespoir. « Tu es merveilleux(se) mon amour » sera pour vous non un gage de réussite absolue mais ainsi un encouragement dans vos comportements positifs. Autrui ne vous semblera ainsi pas acquis mais toujours à conquérir !

Idem pour les critiques qu’il (elle) vous adressera, vous le(la) laisserez en être l’auteur(l’autrice) mais ne rebondirez pas dessus. « Tu as le droit de le penser et de le dire, maintenant que peut-on faire pour être à nouveau bien ensemble ?». Une manière de ne pas faire dégénérer les conflits tout en laissant l’autre s’exprimer. Une manière d’entendre l’autre sans vouloir lui prouver qu’il a tort.  Cela vous évite ainsi l’enlisement dans ce qui peut devenir très vite une surenchère de critiques de part et d’autre, un règlement de comptes destructeur…

3. Ne faîtes pas de suppositions :

« Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer ce que vous voulez vraiment. Communiquez aussi clairement que possible avec les autres, afin d’éviter les malentendus, la tristesse et les drames. Avec ce seul accord vous pouvez complètement transformer votre vie ».

« Tu as l’air soucieux (se), tu m’en veux ? » Cette dernière question traduit d’emblée une explication que vous vous êtes déjà fait d’une situation. Vous avez déjà écrit l’histoire sans vérifier auprès de votre moitié qu’elle est vraie. De plus, sans vous en rendre compte vous induisez déjà dans cette discussion un caractère négatif et pesant. Cet accord numéro 3 suggère plutôt de demander : « Tu as l’air soucieux(se), que se passe-t-il ? ».

Ainsi la parole de l’élu(e) de votre cœur a toute la souplesse requise pour des confidences et dispose d’un terrain propice pour s’ouvrir à vous. Ses explications ne partent pas d’emblée dans le chemin tortueux d’une justification vis-à-vis de vous ! Cette manière de communiquer vous pouvez bien sûr la réitérer à l’envi ! En user et en abuser même ! Vous le constaterez bien vite, cesser de supposer des intentions qui ne sont en réalité pas les siennes à votre moitié vous évitera bien des conflits et aussi bien des tortures de méninges aussi inutiles qu’épuisantes !

4. Faites toujours de votre mieux :

« Votre mieux change à chaque instant ; il n’est pas le même que vous soyez en bonne santé ou malade. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez ainsi de vous juger ultérieurement, de vous maltraiter et d’avoir des regrets ».

Cela revient à poser des limites pour ne pas se laisser envahir par des émotions non souhaitées. Cela revient à appliquer les 3 premiers accords en s’efforçant de faire de votre mieux pas plus. La perfection n’existant pas, cela vous évite de vous épuiser inutilement pour tendre vers un idéal et de mettre en danger de ce fait votre relation en la fragilisant.

Jugez la situation et demandez-vous ce que vous pouvez faire de mieux pour que ce moment soit pour vous à la fois un moment où votre liberté n’est pas trop entravée, ou votre personne se sent respectée et où votre aimé(e) se sentira tout de même reconnue et accueillie.

Par exemple, votre amoureux sort faire un running 3 fois pas semaine et il vous demande de l’accompagner ?  Si ce n’est pas votre tasse de thé, accompagnez le 1 fois par semaine ou 1 fois tous les 15 jours. Ne vous forcez pas à suivre son rythme cela serait faire trop, ne lui dites pas non plus que vous ne viendrez pas ! Ce qui reviendrait vraiment à faire trop peu et nuirait à votre entente à tous les deux !

Idem lorsque votre amoureuse vous demande de l’emmener au restau lors de vos sorties entre copains : ne jamais l’emmener c’est trop peu, l’inclure dans un repas sur 3, ou 4… ce peut être le mieux ?

À vous de voir !

Soigner son couple avec les accords Toltèques au quotidien
Retour en haut
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez